Crêt-Châtelard

Situé en limite nord de la plaine de Forez, à l’entrée des gorges de la Loire, l’oppidum du Crêt-Châtelard (commune de Saint-Marcel-de-Félines) est un éperon de 22 hectares, délimité sur trois de ses côtés par des pentes abruptes de plus de 70 m de dénivelé. Il est barré au nord-est par un talus d’une centaine de mètres de longueur, situé au niveau de la rupture de pente.
Plusieurs sondages, menés notamment par M. Vaginay, ont permis d’identifier la structure du rempart : il s’agit d’une fortification de type murus gallicus, pour laquelle une seule phase de construction a été définie. Le système est établi sur une terrasse de 3 m de large aménagée dans le rocher. Le parement externe est composé de gros blocs bien appareillés, précédés d’un blocage interne constitué de blocs et de pierraille. Plusieurs emplacements de poutres transversales ont été repérés, caractérisés par un espacement régulier de 1,05 m. Plusieurs fiches en fer, d’une vingtaine de centimètres de longueur, ont par ailleurs été découvertes. D’après M. Vaginay, ce rempart est antérieur au troisième quart du Ier siècle av. J.-C., et sa destruction remonte au plus tard au début de l’époque augustéenne.
L’occupation laténienne du site est mal caractérisée en raison de l’ancienneté des fouilles menées à l’intérieur de l’enceinte : une excavation dans le rocher, interprétée comme une carrière, des murs en pierres sèche, ainsi que quelques puits, pourraient notamment dater de La Tène finale. Deux fosses, datées de La Tène D2 et de la période augustéenne, sont également mentionnées. Les activités artisanales sont attestées par la présence de scories et de résidus de métallurgie, permettant de supposer une fabrication de fibules. Plusieurs tuyères proviendraient par ailleurs de puits laténiens. La présence d’un atelier de potier a également été proposée en raison de la découverte d’argile non cuite, de blocs d’ocre rouge et de tessons de céramique peinte. Le monnayage est caractérisé par la présence de potins “à la grosse tête” ou “au taureau cornupète”, ainsi que de deniers en argent séquanes. Quelques éléments de mobilier métallique sont également attestés : anse de casserole et clé en bronze, forces et clous en fer.
Le site semble occupé essentiellement à La Tène D2. Le mobilier caractéristique de cette phase est abondant : campanienne B, imitations de campanienne (notamment de type Lamb. 5/7), amphores Dressel 1, décors à la molette, ainsi qu’une monnaie de bronze. Quelques éléments semblent toutefois se rattacher à La Tène moyenne.
L’éperon est néanmoins fréquenté dès le Néolithique (silex taillés), et quelques tessons de céramique sont datables de La Tène ancienne.
A l’époque gallo-romaine, le site est occupé sous la forme d’un village dont l’existence semble se prolonger jusqu’au Bas-Empire. Cette occupation est caractérisée par la découverte de plusieurs murs, une voie pavée, ainsi que de nombreux puits à eau (200 mentionnés au XIXe siècle), généralement de section circulaire et parementés. Un cadran solaire portatif en bronze, aujourd’hui perdu, a été découvert au XIXe s. Enfin, la découverte dans un puits d’une statue en bois de divinité masculine assise en tailleur et portant un torque, associée à des bois de cervidé, permet à R. Périchon de supposer l’existence d’un culte à Cernunnos.


SITUATION ADMINISTRATIVE

Nom usuel : Crêt-Châtelard

Commune : Saint-Marcel-de-Félines

Lieu-dit : Crêt-Châtelard

Nom antique : -

Département : départ. Loire (42)

Région : Rhône-Alpes

Pays : France

Civitas : Segusiavi

TOPOGRAPHIE ET REMPARTS

Superficie : 22 ha

Topographie :  Éperon barré

Nb de phases du rempart : 1

Nb de portes connues : 0

Nb de portes fouillées : 0

Architecture de rempart : 

1 - Murus gallicus LT D2

OCCUPATION INTERNE DE L'OPPIDUM

Zone d'habitat | Zone artisanale


ENVIRONNEMENT DE L'OPPIDUM

-


CHRONOLOGIE DU SITE

Chronologie relative :  LT D2, Augustéen

Occupation du site : 
Néolithique
La Tène ancienne (LT B)-La Tène moyenne (LT C)
La Tène finale (LT D)
Haut-Empire
Antiquité tardive


Chronologie absolue : -


BIBLIOGRAPHIE

Buchsenschutz O., Structures d'habitats et fortifications de l'âge du Fer en France septentrionale, Mémoires de la Société Préhistorique Française, 18, Paris, 1984, 249 p.
Colin A., Chronologie des oppida de la Gaule non méditerranéenne, Editions de la Maison des Sciences de l'Homme, Documents d'Archéologie Française, Paris, 1998, 195 p.
Durand V., Le Crêt-Châtelard, in La Diana, 11, 1900, 382-397.
Lancel S., Informations archéologiques, Rhône-Alpes, in Gallia, 33-2, Paris, 1975, 542-544.
Lavendhomme M.-O., Carte Archéologique de la Gaule. La Loire (42), Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 1997, 305 p.
Leglay M., Informations archéologiques, Rhône-Alpes, in Gallia, 26-2, Paris, 1971, 411-417.
Leglay M., Informations archéologiques, Rhône-Alpes, in Gallia, 31-2, Paris, 1973, 519-522.
Orengo L., La sidérurgie à l'âge du Fer chez les Ségusiaves. Principe et méthodes d'une étude paléométallurgique (départements de la Loire et du Rhône), Mémoire de D.E.A., Université de Bourgogne, Dijon, 1996.
Périchon R., Un fouille de Vincent Durand et Auguste Chaverondier au Crêt-Châtelard, in La Diana, 47, 1981, 79-96.
Périchon R., Péronnet P., Vincent Durand, archéologie et recherche au XIXe siècle (les fouilles du Crêt-Châtelard) 1872-1895, Centre d'Etudes Foréziennes, Saint-Etienne, 1984.
Peyvel A., Pionnier C., Crêt-Châtelard, compte-rendu des fouilles effectuées au cours de la saison 1969, in Bulletin des Groupes de Recherches Archéologiques du Département de la Loire, 1970, 4-19.
Peyvel A., Pionnier C., Le Crêt-Châtelard : fouilles du groupe d'histoire et d'archéologie de Balbigny ; principaux éléments de datation en provenance du mobilier mis au jour au Bois du Cimetière, in La Diana, 43, 1973-1974, 187-198.
Peyvel A., Pionnier C., Les objets en fer et les résidus métallurgiques du Bois du Cimetière au Crêt-Châtelard, in L'âge du Fer en Forez, Archéologie, 2, 1974, 49-54.
Vaginay M., Nouvelles recherches sur l’oppidum du Crêt-Châtelard (Saint-Marcel-de-Félines, Loire), in Bulletin de l’Association Française d’étude de l’Âge du Fer, 3, 1985, 3-5.
Vaginay M., Les oppida de la Loire. Joeuvre et le Crêt-Châtelard : recherches récentes, in Cahiers Archéologiques de la Loire, 6, 1986, 47-67.
Wheeler M., Richardson K., Hill-forts of Nothern France, Reports of the Research Commitee of the Society of Antiquaries of London, Oxford, 1957, 230 p.


GESTION ET MISE EN VALEUR

-


PHOTOTHEQUE

Vue aérienne depuis l'est

Bertrand Bonaventure