Chalon-sur-Saône

Considéré comme le plus important port commercial éduen à l’époque de l’indépendance, l’oppidum de Chalon-sur-Saône est situé sur une position avantageuse, au carrefour de voies navigables et terrestres. Il domine la Saône à un endroit où des passages à gué permettent son franchissement.

À l’occasion de dragages de la Saône au XIXe siècles, de nombreuses trouvailles ont été  faites : parures, outils, armes, vaisselle de bronze, et surtout plusieurs dizaines de milliers d’amphores corroborant l’affirmation de César selon laquelle des négociants romains étaient présents dans la ville. La découverte de plusieurs entraves évoque également la présence d’un marché d’esclaves.

La localisation exacte de l’oppidum gaulois n’est pas encore établie avec certitude. Il ne semble pas avoir pris place à l’endroit où s’établira le castrum augustéen, étant donné l’absence de niveaux laténiens à cet endroit. Un site gaulois, en revanche, est attesté au sud de la ville actuelle, sur la rive gauche de la Saône (commune de Lux). Cet espace, habité dès le Néolithique et accueillant une importante occupation à l’âge du Bronze et au Hallstatt, constitue le meilleur candidat pour la localisation de l’oppidum de Cabillonum. Cependant, la connaissance de ce site se heurte à la profondeur des vestiges gaulois, enfouis sous 4 à 6 mètres d’alluvions.

À l’époque romaine, le site se déplacera pour prendre place au niveau de la ville actuelle de Chalon. Cette occupation perdurera jusqu’à l’époque actuelle.


SITUATION ADMINISTRATIVE

Nom usuel : Chalon-sur-Saône

Commune : Chalon-sur-Saône

Lieu-dit : -

Nom antique : Cabillonum

Département : départ. Saône-et-Loire (71)

Région : Bourgogne

Pays : France

Civitas : Aedui

TOPOGRAPHIE ET REMPARTS

Superficie : 0 ha

Topographie :  -

Nb de phases du rempart : -

Nb de portes connues : -

Nb de portes fouillées : -

Architecture de rempart : 

OCCUPATION INTERNE DE L'OPPIDUM

-


ENVIRONNEMENT DE L'OPPIDUM

-


CHRONOLOGIE DU SITE

Chronologie relative :  -

Occupation du site : -


Chronologie absolue : -


BIBLIOGRAPHIE

Armand-Calliat L., Chaudrons et vases de bronze de La Tène III trouvés aux abords de Chalon, Bulletin Archéologique, Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, Paris, 1946-1949, 22-25.
Armand-Caillat l..,
Quelques objets protohistoriques inédits trouvés dans la Saône aux abords de Chalon (collection Albert Hubert), Revue Archéologique de l’Est, Paris, 1950, 26-30.
Armand-Caillat L.,
Le Chalonnais à l’époque de La Tène d’après les découvertes archéologiques, Bulletin Archéologique, Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, Paris, 1958, 109-128.
Baratte F., Bonnamour L., Guillaumet J.-P., Tassinari S.,
Vases antiques de métal au Musée de Chalon-sur-Saône, Revue Archéologique de l’Est, 5e supplément, Paris, 1984, 135 p.
Bonnamour L.,
Le port gaulois et romain de Chalon. Etat de la recherche, Mémoires de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Chalon-sur-Saône, 45, 1975, 61-71.
Bonnamour L.,
Chronique archéologique, Mémoires de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Chalon-sur-Saône, 49, 1980, 51-74.
Guillaumet J.-P.,
Chalon-sur-Saône - Cabilonnum - marché et port principal des Eduens, in La vallée de la Saône aux âges du Fer, catalogue de l’exposition du Château Saint-Michel de Rully (12-29 mai 1983), 31-35.
Rebourg A.
, Carte Archéologique de la Gaule. Saône-et-Loire 71, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 1994, 522 p.


GESTION ET MISE EN VALEUR

-


PHOTOTHEQUE

-

Bertrand Bonaventure